top of page

LA CHICA Y EL DUENDE ORCHESTRA EN L'ÉPICENTRE

La apertura de puertas era a las 19h45 en L'Épicentre de Collonge-Bellerive (Suiza). Conscientes de la dificultad para llegar a tiempo a la ribera izquierda del lago Leman, nos esforzamos en la logística incluyendo un pantagruélico pique-nique para cenar en el coche.

Inicialmente teníamos dos entradas, pero de alguna manera terminamos con cinco. Los nuevos tres anularon sus planes del sábado por la noche y con la velocidad del rayo se sumaron a la aventura, porque La Chica & El Duende Orchestra ya nos tenía ganados de antemano. Milagrosamente no tuvimos problemas con el tráfico, llegamos a tiempo de echar unas copas, disfrutar de la belleza del crepuscular paisaje que se nos regalaba, tomarnos selfies y tal.

Yo era la única que había visto el espectáculo, pero nunca había presenciado la versión con la orquesta. Al salir, La Chica la presentó al público audazmente, como una metáfora de sus múltiples voces internas con las que acostumbra a deleitarnos y en ese momento estaban a punto de materializarse para nosotros.

Dicen que el público suizo es ideal para lanzar propuestas de todo tipo, y ahora puedo decir que el experimento tuvo un éxito rotundo, basándome en la favorable reacción de todas las almas presentes, previamente tensas y frías, ulteriormente ávidas y entregadas ante una performance, digamos, más que expresiva. Y yo pues, ya saben, con lágrimas como puños en las mejillas​.

Escogieron la rola “ El Camino” como aperitivo de la experiencia orquestal. Cito con la voz de Iratxe Gomez (la voz de Siri) “Abro mi boca, tus labios, mi piel / Te beso y siento tus manos y todo mi ser / Entro en levitación ya no hay más gravedad, solos en el universo”. Lol.

Por cuestiones laborales, creo que es el verso que más me ha estimulado mis neuronas en toda mi existencia, y con un agradable asombro pude contemplarlo desde un lugar aún más risueño debido a su singularidad. Era algo que necesitaba, aunque no lo sabía.

Debo contenerme con los spoilers porque la idea es que también vayan a ver el concierto. Esto va de reseña de allá, donde el destino (o el determinismo) tuvo la amabilidad de reunirnos, y espero que pueda reuniros a vosotros en la bella y legendaria Alhambra de Granada el 1 de septiembre 2023, o en La Seine musicale en París el 28 de noviembre de 2023.

El código musical se tornó cada vez más sofisticado hasta llegar a una fase abstracta y desquiciada donde, entre otras cosas, te preguntas ¿quién coño es ese pianista que la acompaña? La Chica y sus voces constituyeron un mismo ente plural e impredecible, envolvente y transportador. Copa de vino vacía en las manos y ticket de ida a otro planeta.

Si no se queman en el camino, ahí les espero.

Johanna Clarac

@johannaclaraqua

P.D: Marino Palma es el pianista


Un video del concierto:


@lachicabelleville




















LA IMAGEN


Cuadro de Johana Clarac Pérez,

Nibiru, óleo pastel, Mayo 2023









Próximo concierto en Paris:


La Seine Musicale





Traducción del artículo al francés:

La Chica à L’Épicentre

Les portes de L’Épicentre de Collonges-Bellerive ouvraient à 19h45 pour le concert. Conscients de la difficulté d'arriver à temps sur la rive gauche du lac Léman, nous avons déployé d’importants efforts logistiques, dont un copieux pique-nique pour nous ravitailler dans la voiture.

Nous disposions initialement de deux billets, mais le hasard a voulu que nous terminions avec cinq sésames pour la soirée. Les trois nouveaux invités ont alors annulé leurs plans du samedi et se sont précipités rejoindre l’aventure. Il faut dire que la perspective d’assister au show de la Chica & El Duende Orchestra nous avait d’avance pleinement conquis. Miraculeusement arrivés sans problèmes de circulation, nous avons pris le temps de boire quelques verres, profiter de la beauté du paysage crépusculaire qui s’offrait à nous et prendre quelques selfies de circonstance.

J'étais la seule à avoir déjà vu le spectacle mais je n'avais encore jamais assisté à la version orchestrale du projet. La Chica l'a fièrement présenté à l’audience comme une métaphore de ses multiples voix internes qui dans ce moment-là allaient se matérialiser pour nous. Ces fameuses voix avec lesquelles elle nous ravit si souvent.

On dit que le public suisse est idéal pour lancer des propositions de toutes sortes. Je confirme que l'expérience a été un succès catégorique, du moins si j’en crois la réaction de toutes les âmes présentes, auparavant tendues et froides, rendues, au fil des notes, insatiables, comme hypnotisées par une performance, disons-le, plus qu’expressive. Et moi, bien sûr, des larmes comme des poings ruisselant sur mes joues.

Ils ont choisi la chanson El Camino comme apéritif de l'expérience orchestrale. J’en citerai ici un extrait avec la voix robotique de Siri: “Abro mi boca, tus labios, mi piel/ Te beso y siento tus manos y todo mi ser / Entro en levitación ya no hay más gravedad, solos en el universo”. - Lol.

Je dirais que ce sont, pour des raisons professionnelles, les vers qui m'ont le plus stimulé les synapses de toute mon existence et j’ai découvert avec une douce fascination que cette singulière version pouvait lui donner une couleur bien plus espiègle. C'était quelque chose dont j'avais besoin, même si je ne le savais pas.

Je dois me retenir de divulguer tous les détails de cette expérience musicale, car l'idée est que vous alliez aussi voir le concert! Car ces lignes ne sont qu’une lucarne sur ce « là-bas », sur ces instants où le destin (ou le déterminisme) a eu la gentillesse de nous réunir et j’espère qu’il saura vous emmener à la belle et légendaire Alhambra de Grenade le 1er septembre ou à La Seine musicale à Paris le 28 novembre.

Je peux simplement vous dire que les codes musicaux sont devenus de plus en plus sophistiquésjusqu'à atteindre un cachet abstrait et parfois surprenant où, entre autres choses, l’on se demande:« mais qui est ce putain de pianiste qui l'accompagne!? » La Chica et ses voix se sont modelées en une entité plurielle et imprévisible, nous enveloppant et nous transportant, un verre à vin vide dans une main et un billet aller simple dans l’autre, pour une planète encore inconnue.

Si le chemin ne vous brûle pas, je vous y attends !

Johanna Clarac

P.S. Marino Palma, le pianiste.


Commentaires de La Seine Musicale :

PRÉSENTATION Pour la première fois en France, la chanteuse convoque l’énergie de tout un orchestre, avec à sa tête le pianiste et compositeur Marino Palma, dit El Duende pour un concert hybride et électrisant au parfum envoûtant. Assistez aux retrouvailles sur scène de La Chica et El Duende, unis depuis leur enfance par un lien puissant, bien qu’imperceptible, celui tissé par la même professeure de piano. La fusion de leurs deux mondes, si complémentaires, est évidente voire fascinante. Elle croise le destin de deux êtres exaltés par le souffle de la vie et du son en grand format.

DISTRIBUTION Marino Palma “El Duende”, piano, direction artistique et arrangements Sophie Fustec “La Chica”, voix, direction artistique et arrangements Thibault Martinet, flute Arthur Tanguy, flute alto Benjamin Fryde, clarinette basse Olha Semchyshyn, violon I Sandra Borges, violon II Axelle Bellone, alto Anna Borkenhagen, violoncelle Eleonore Diaz, contrebasse Noe Benita, percussion et SPD Edwin Correia, SPD et Guitare

Comments


bottom of page